là où l’amour coule

Un an après L’amour dans le Mile End, j’ai décidé encore une fois, de répandre de l’amour dans mon quartier pour la Saint-Valentin.  Cette-fois, je me suis attaquée aux lieux publics où l’amour coule plus qu’ailleurs.   9 commerces ( le Café Club Social, le Dépanneur Café, Chez Latina, le Bio Terre, le Café Olimpico, le Waverly, la Buvette chez Simone et le Supermarché P.A. ) ont été décortiqués amoureusement et ont accepté gracieusement de prêter leur vitrine à cet exercice collectif de liberté d’expression… amoureuse! Plus de mille étampes en coeurs ont reçu le parcours amoureux des Milendois et passants.

Du 14 au 16 février 2014, ce projet à libéré en chacun le désir d’afficher publiquement – et en toute légalité ! – l’élu de son coeur.

Vous pouvez visionner le projet filmé ici.

Je me suis posée plusieurs questions en concoctant ce projet, en voici quelques-unes:

En 2014, où et comment est ce que les gens se rencontrent dans un quartier (sans tenir compte de l’espace virtuel)?
Est-il encore possible de rencontrer un inconnu ou une voisine dans un café? Où et comment?
Combien de gens arrivent déjà en couple dans un quartier versus les célibataires qui s’y rencontrent?
Combien rêve (passivement) à l’amour versus ceux qui le cherche activement? Et où cherchent-ils?
Combien ont enfin trouvé l’amour après avoir cru longtemps que ce n’était plus possible à cause de leur âge?
L’amour/l’humanité dans un espace marchand – est-ce possible? visible?
Les traces de l’amour dans un quartier – temporaires, permanentes?
«Chercher l’amour aux mauvais endroits»- quels sont les bons endroits dans mon quartier?

Résultat: De nombreux propos amoureux ont été dévoilés précisément là où ils ont eu lieu… indiquant aux célibataires «chercheurs»où l’amour passe plus qu’ailleurs, dans le Mile End.

Là où l’amour coule est la sixième intervention de L’urgence de se raconter et de se rencontrer; une série d’infiltrations participatives que j’orchestre dans mon quartier depuis Noël 2012.

[Février 2014 / St-Valentin]

Exactly one year after Love in the Mile End, I decided to once again investigate where love flows in my neighbourhood.  This time I concentrated on public spaces where love flows more than anywhere else.   9 businesses ( Café Club Social, Dépanneur Café, Chez Latina, Bio Terre, Café Olimpico, Bar Waverly, Buvette chez Simone and P.A. Supermarket) were analyzed in terms of love.  They accepted to lend their window in order for neighbours and passersby to spell out specific details of their love story in over 1000 red hearts stamped for the occasion!

Result: Stages of love were revealed in detail where they happened, giving clear indications as to where love flows in the Mile End.

Where love flows is the sixth of a collection of participative experiments I have been orchestrating in my neighbourhood since Christmas 2012. Each intervention is linked to a traditional holiday and an excuse to reveal a bit of oneself while connecting with neighbours.

[February 2014 / Valentine’s Day]