Mile End papas

Des ardoises, des médailles et des flèches … pour les nommer et pour leur dire, pour les récompenser et pour les pointer du doigt… en français et en anglais.  Témoignages pour pères, beaux-pères, chums, amis papas et futurs papas qui ont déambulé sur les trottoirs du Mile-End le 16 juin.

Du Mile-End ou d’ailleurs, avec ou sans papa, petits et grands, hommes et femmes… lui ont écrit à la craie ce qui parfois n’avait jamais encore été dit.  Nous y avons vu et médaillé les plus forts et les plus drôles, ainsi que leurs enfants.  Les super papas et les pères merveilleux ont été exposés. Tous les témoignages ont été pris en photo afin de pouvoir être envoyés en temps réel à un père loin du Mile-End.

Résultat: Beaucoup d’histoires ont été racontées, des pères disparus sont revenus le temps d’un souvenir et de profonds sentiments ont été partagés.

Mile-End papas est la quatrième intervention de L’urgence de se raconter et de se rencontrer; une série d’infiltrations participatives que j’orchestre dans mon quartier depuis Noël 2012.

[Juin 2013 / Fête des pères]

Mile-End Papas

Portable chalkboards, medals and arrows for pointing … to name them and to tell them in writing, to congratulate them and to point them out, one by one… in english or in french.  A touching participative tribute to fathers, step-dads and fathers-to-be that moved along the Mile-End sidewalks on june 16th.

From the Mile-End or beyond, with or without a dad, children and adults, men and women… got to write what they had been dying to tell him, shared who he was or revealed what they wished for / from him.  We met and offered giant medals to the funniest and strongest dads, or their kids.  Super dads and awesome ones were pointed out, for everyone to see.   Each tribute was captured on camera to be e-mailed instantly to a dad far from the Mile-End.

Result: Many stories were told (happy and sad), deceased fathers were remembered and deep emotions were shared.

Mile-End Papas is the fourth of a collection of participative experiments I have been orchestrating in my neighbourhood since Christmas 2012.  Each intervention is linked to a traditional holiday and a pretext to reveal a bit of oneself to connect with neighbours.

[June 2013 / Father’s Day]