chers voisins

Quand EN DIRECT à la radio, Eugénie m’a demandé comment on peut parler de la Saint-Valentin sans être cul-cul, j’ai répondu sur un coup de tête qu’on devrait peut-être arrêter d’en parler et plutôt agir… en déposant un petit mot doux dans la boîte aux lettres d’un(e) voisin(e) connu(e) ou inconnu(e)… puis dans le bus du retour, j’y ai repensé et je me suis dit que c’était une bonne idée et que 6 jours à peine avant la Saint-Valentin, je devais m’y mettre, et vite!

J’ai cousu 250 cartes, chacune unique, chacune avec un petit message doux adressé à un(e) voisin(e).  Le 14 février 2015, 12 livreurs-voisins se sont pointés chez moi à 9h du matin pour accrocher, au hasard, 250 messages d’amour aux portes du Mile End… pour que l’amour fleurisse aussi entre voisins.

Chaque carte était accompagnée du petit mot ci-dessous.

On February 9th 2015 during a radio interview, I was asked how we could talk about Valentine’s Day without being tacky. Without hesitating, I answered that we should stop talking about it and spread love instead… we could start by dropping a little love note in a neighbour’s mailbox! Then on the way home from the interview, I thought about it and realized that it was a good idea … and I should do it!

So in just 6 days, I stitched 250 love notes, each one unique and with a different message for a neighbour. At 9 am on Valentine’s Day, 12 volunteers showed up at my door to attach randomly, the 250 love notes to neighbours doors in Montreal’s Mile End… just so that love spreads even amongst neighbours!

Each card was accompanied by the little note below.